Jean-Jacques Taïb, saxophone alto, ténor et clarinette

Il comptabilise des décennies de pratique, de promotion et de défense des musiques de jazz sous toutes ses formes à condition qu’elles swinguent et qu’elles se réfèrent au blues. C’est dire le vaste champ d’investigation !

Sans jamais céder aux étiquettes, son parcours musical s’enrichit en permanence, marqué par des rencontres (Pepper Adam, Sony Stitt, Tommy Flanagan, Horace Parlan, Al Levitt, Lou Bennet, Bob Mover, Ricardo Del Fra, Marc Ducret, Bobby Porcelli, Sara Lazarus, Manolo Gonzales, Peter King, François Couturier…) et des collaborations durables comme celle avec Ronald Baker pour plus de 15 ans d’aventures musicales non-stop et toujours d’actualité. À la clarinette ou aux saxos, définitivement curieux, il se définit comme « pied poudreux » du jazz non sans jeter une oreille attentive du côté des musiques cubaines et Klezmer. Il participe à de nombreux festivals (Vienne, Tel-Aviv, Nice, Montreux, Marciac, Montréal, Montlouis sur Loire…). Il obtient un premier Prix au Festival de Dunkerque avec le groupe Solstice dirigé par le pianiste orléanais J-P Chalet.

Il a été aussi le directeur artistique du premier festival international d’Orléans en 1991.